En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour assurer le bon fonctionnement de nos services.
En savoir plus

Contribution unique (part barème ou hors quota de l'ancienne taxe d'apprentissage)

Contribution unique (part barème ou hors quota de l'ancienne Taxe d'apprentissage)

Par admin blaise-pascal, publié le lundi 30 janvier 2017 10:30 - Mis à jour le dimanche 1 décembre 2019 15:31

Madame, Monsieur,

Cette année encore, nous sollicitons l’ensemble  des parents d’élèves du lycée Blaise Pascal pour la campagne de la contribution unique (part barème ou hors quota de l'ancienne taxe d’apprentissage). Vous avez  tous la possibilité de devenir partenaires du lycée en investissant dans la formation. Du matériel innovant, des visites d’entreprises et de sites industriels, des projets en partenariat  avec des établissements d’enseignement supérieur, sont des éléments de motivation forts pour nos élèves dans leur parcours d’études.

Comme vous le savez, le lycée Blaise Pascal est habilité à percevoir cette contribution unique  au titre de la part Hors Quota, catégorie A (diplôme de niveau IV). En tant qu’entreprise, ou commerçant, vous avez la possibilité de verser directement au lycée Blaise Pascal de Charbonnières-les-Bains cette contribution.  Pour cela, Je vous invite à prendre contact avec le service gestion du lycée. Vous pouvez aussi transmettre ce document à une entreprise de votre réseau assujettie au versement de cet impôt.

En retenant  notre lycée, vous contribuez à améliorer de manière substantielle les conditions d’études de vos enfants. Les fonds récoltés sont intégralement investis dans les équipements pédagogiques indispensables à la mise en œuvre des projets. Nos élèves peuvent ainsi bénéficier d’un cadre de travail qu’ils mettent pleinement à profit pour obtenir leur baccalauréat et construire d’ambitieux projets d’études supérieures. 

Je vous adresse par avance mes plus vifs remerciements pour votre contribution et vous prie d’agréer l’assurance de ma parfaite considération.

Marie-Hélène DIONNET, Proviseure

Courrier joint